Onedaytohealth.com

One day to health
subir une operation des yeux
MÉDECINE

Opération des yeux : conditions, contre-indications et risques

Pour corriger un trouble de la réfraction ou traiter la cataracte, l’opération des yeux concerne de plus en plus de personnes. Cependant, beaucoup de personnes redoutent cette opération craignant des complications qui perturberaient leur vue. En réalité, cette opération est l’une des plus sûres et des plus maîtrisées. Néanmoins, il est utile de revenir sur les conditions, les contre-indications et les principaux risques de l’opération des yeux.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une opération des yeux ?

Premièrement, pour bénéficier d’une opération des yeux, il faut être majeur. En effet, il s’agit d’un type d’opération réservé aux adultes. Les enfants doivent se contenter de porter des lunettes pour corriger leur trouble de la réfraction.

De plus, pour la myopie, l’hypermétropie, et l’astigmatisme, le trouble de la réfraction doit être stabilisé pour pouvoir être opéré. Pour la presbytie et la cataracte, l’opération peut survenir à n’importe quel moment.

Les conditions d’accès à cette opération dépendent également des caractéristiques de l’œil du patient. Un examen permet au chirurgien de vérifier que le patient réunit des conditions suffisantes avant de subir l’opération.

Quelles sont les contre-indications à l’opération des yeux ?

Au cours de l’examen postopératoire, le chirurgien va surtout vérifier qu’il n’existe pas de contre-indications à l’opération des yeux.

Les contre-indications les plus fréquentes sont :

  • Une cornée trop fine
  • Une grossesse
  • Une maladie oculaire évolutive
  • Un glaucome
  • Une sécheresse oculaire excessive

Durant cet examen, le chirurgien vérifie également les antécédents chirurgicaux du patient ; ainsi que les pathologies présentes ou passées dont souffre le patient. Il regroupe plusieurs tests : pupillométrie, topographie et tomographie cornéenne…

Quels sont les risques suite à une opération des yeux ?

L’examen postopératoire permet de s’assurer que rien n’empêche l’opération des yeux, et de choisir la technique la plus appropriée. De ce fait, il réduit considérablement le risque de complications.

Durant l’opération, le chirurgien est accompagné de dispositifs technologiques très performants. La technologie eye tracker permet de détecter les mouvements des yeux du patient et d’interrompre le laser lorsque la cornée n’est plus centrée. Les cas de décentrement sont donc devenus très rares.

Globalement, les complications suite à cette opération sont extrêmement rares. Elles représentent moins de 1 cas sur 1000.

L’opération des yeux profite d’un taux de réussite supérieur à 96%. Sachant que dans l’infime proportion d’opérations « ratées », la plupart se corrigent par une seconde intervention chirurgicale.

Cette opération présente donc très peu de risques pour un taux de satisfaction proche de 100%.

Quels sont les effets postopératoires ?

Si les risques de complications sont extrêmement faibles, cela n’empêche pas que la plupart des patients ressentent quelques effets secondaires dans les jours ou semaines qui suivent l’opération des yeux.

Ainsi, il n’est pas rare de ressentir une gêne similaire à un grain de sable dans les yeux durant les heures qui suivent l’opération.

Certains patients peuvent également ressentir une douleur. Un traitement anti-inflammatoire est prescrit pour limiter cette douleur.

L’opération peut également entrainer une sécheresse oculaire pendant une à deux semaines. Le chirurgien peut alors prescrire un traitement spécifique.

De même, pour éviter les infections, un traitement antibiotique est indispensable après une opération.

Après l’opération, le patient doit porter une coque de protection qui est retirée le lendemain lors de la visite de contrôle. Cette visite sert à vérifier que l’opération des yeux s’est bien déroulée, et qu’aucune complication ne s’est développée. Une ou plusieurs autres visites de contrôle sont organisées dans les mois qui suivent.

Facebook Comments